Dimanche 20 juin 2021

Psaume 40


Lire le texte

J’espérais tant l’Eternel! Il me tire du pourrissoir, du bourbier, me fait prendre pied sur le roc. Tu ne voulais rien. Alors j’ai dit: «C’est moi, je viens!» L’offrande de soi-même en sacrifice de reconnaissance pour une délivrance providentielle, le témoignage public, l’aveu des fautes et de la réprobation qu’elles suscitent, l’encouragement à couvrir les rires de mépris sous le chant des louanges: autant d’états d’esprit qui colorent la traversée d’un temps d’épreuve. Ces merveilles et malheurs que le psalmiste ne parvient plus à dénombrer (vv. 6 et 13) en font un comptable débordé: ne sachant plus établir le bilan de sa vie en Actif et Passif, il reçoit, au fur et à mesure, des occasions quotidiennes de gratitude et de conversion, confiant au Seigneur la conduite de son existence en sa globalité. Par la louange qui chante en ses profondeurs et fleurit ses lèvres, le croyant sera pris à témoin de l’essentiel de Dieu, cette Bonne Nouvelle tout entière résumée dans le Nom même de son Fils Jésus: «Le Seigneur délivre» (v. 10). Rendons grâce sans retard pour chaque bénédiction qui allège nos détresses.


Prière: Echo dans les textes de ce dimanche «Un homme répand de la semence dans son champ. Puis, nuit et jour, les graines germent et poussent sans qu’il sache comment.» (Mc 4,26-29) «Vous êtes cette lettre de recommandation, écrite dans nos cœurs, que tout le monde peut connaître et relire.» (2 Co 3,1-6) Cantique «PsC» n° 334; «Alléluia» n° 49-57  

Référence biblique : Psaumes 40

Commentaire du 21.06.2021
Commentaire du 19.06.2021