©️pixabay.com

Tous les mardi soirs, sur une petite île écossaise dans les Hébrides intérieures, des gens se rassemblent pour prier non seulement pour des personnes et leurs besoins particuliers, mais aussi pour des nations, pour la création, bref pour le monde dans son entier.

Indépendamment de nos convictions et croyances religieuses, nous connaissons tous des moments dans la vie où nous avons besoin de nous appuyer sur quelqu’un de plus fort, sur quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Parfois, il arrive aussi qu’on nous demande de prier pour quelqu’un, même inconnu, de lui envoyer des pensées et de la bonne énergie.

Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ait refusé de le faire, de soutenir moralement celui ou celle dans le besoin. Nombreux sont aussi les témoignages qui disent avoir senti le soutien invisible de ceux qui les entourent lors d’un événement important, triste ou joyeux.

Je ne crois pas qu’il s’agit ici d’une sorte de « pensée magique ». Non, je pense sincèrement que l’humanité a toujours su que chaque parole, chaque action individuelle a une influence sur les autres, sur le collectif. Nos expériences personnelles nous le disent, l’histoire nous l’enseigne.

Actuellement, les attitudes responsables et les gestes sanitaires nous permettent de prendre soin les uns des autres. Pourquoi ne pas y ajouter aussi régulièrement une petite pensée ou prière : « Que nos mains et nos coeurs puissent apporter guérison, espoir et paix ».

URJ

Célébration « Prier&Prendre soin »

Dimanche 13juin, 19h, temple d’Orbe.